août 2, 2021
conserver le vin

Comment conserver son vin pour le bonifier ?

Le vin est l’un des meilleurs breuvages au monde ayant traversé les époques et les civilisations. Son importance pour les humains a rehaussé sa popularité et sa présence aux festins et aux convivialités. Il a même pris la place de l’eau à une certaine période de l’histoire où celle-ci était devenue impropre à la consommation. Ses techniques de production n’ont fait alors que se perfectionner et ses amoureux se font compter par milliers. 

Si la France et l’Italie sont reconnues aujourd’hui comme les plus grands producteurs, c’est à cause de la technique de production et de conservation. Découvrez les meilleures techniques de conservation de ces boissons alcoolisées issues de la vigne. 

Conserver les vins dans des endroits frais et hermétiques

Depuis le XXème siècle, les caves et les chais sont rentrés dans les habitudes de conservation des vins. Si les caves ont l’habitude d’être souterraines, c’est bien le contraire pour les chais. Cependant, le paramètre commun privilégié au cœur de ces chambres à vin est la température. A priori, la cave et le chai sont conçus selon des règles rigides d’herméticité. Ce qui reste alors une bonne garantie contre les grandes fluctuations de température.

Par ailleurs, la température au cœur d’une cave, idéale pour une meilleure conservation du vin est de 13-14 ° C. C’est un paramètre très important pour avoir un vin qui vieillit assez bien en prenant de bonnes propriétés organoleptiques. Toutefois, elle peut aller jusqu’à 16-18 ° C. À une telle température, le vin se conserve toujours bien, mais moins longtemps que dans un lieu plus frais. En réalité, il vieillit trop vite et sa bonification n’est pas trop poussée. Pour avoir plus d’explication, rendez vous sur https://doretdevins.com.

En effet, le vin est une boisson qui vit et conséquemment reste très sensible aux variations de température. Pour une fluctuation alternant 5 °C de marge, de manière fréquente, votre boisson est fortement exposée à une altération. Il est alors vivement recommandé de maintenir plus ou moins constante la température au sein de votre cave. L’installation d’un thermostat serait bien utile pour des vérifications régulières de ce paramètre. Cela vous permettra de donner les meilleures saveurs à vos boissons afin qu’ils fassent d’excellents accords mets et vins

technique de conservation de vin

Garder le vin dans un lieu modérément humide

L’humidité de l’air est un aspect assez crucial dans la conservation du vin. En effet, l’hygrométrie appropriée pour une cave à vin est comprise entre 60 et 75 °. Lorsque la cave est très humide, cela n’a pas d’effet sur le vin à priori. Cependant, les caisses de vin moisissent assez vite et les étiquettes se décollent. 

Lorsque vous avez une cave assez sèche, le bouchon reste trop sec et le vin sort un peu sur le côté. L’air pénètre alors un peu trop dans le breuvage et modifie ses différentes propriétés. Il s’oxyde alors et se transforme en vinaigre. En cas de cave assez sèche, il est recommandé de recouvrir le contenu de la cave avec un film en plastique. Par ailleurs, il est recommandé de garder les bouteilles de vin couchées pour que les bouchons soient humides.

Éviter les secousses au maximum

Le vin est une boisson vivante qui craint énormément les vibrations. En effet, si vous remuez le vin, il se broque. Selon, certaines études, même les codes-barres sur les étiquettes sont nuisibles au vin. Cela s’explique par le fait que les codes-barres génèrent un champ magnétique qui agit sur les bouteilles. Cela modifie la structure du vin. En plus, il est recommandé de ne pas conserver vos bouteilles de vin à côté de vos appareils électroménagers. 

Les ondes électromagnétiques magnétiques modifient la structure de votre breuvage. Aussi, il est mieux de ne pas disposer votre cave dans une zone sujette à des secousses. Votre cave risque de faillir à sa mission de conservation.

Mettre le vin à l’abri d’une forte luminosité

Si les caves à vin depuis leur origine ont été prévus pour être souterrain, c’est prioritairement à cause de la luminosité. En réalité, une forte luminosité détériore progressivement la structure du vin. On dit que le vin a « un goût de lumière ». C’est pour cela que dans les caves ou les chais il est recommandé de faire abstraction de la lumière. On peut en allumer de temps à autre pour venir chercher du breuvage. Mais les fortes expositions sont contre indiquées pour le vin

Éloigner le vin des odeurs étrangères

Les propriétés du vin en font une boisson qui fixe assez les odeurs. En effet, le bouchon de liège est perméable et laisse passer un bout l’oxygène. C’est une technique qui permet au vin d’acquérir de bonnes propriétés au fil du temps. Le revers de la médaille, c’est que cette petite perméabilité donne accès aux odeurs. Il faut alors éviter d’installer au sein de votre cave des produits ou substances à odeurs. Les peintures, les odeurs de pourriture ou de la rouille sont à éviter au maximum. 

En résumé, le vin est une boisson très sensible qui nécessite un soin particulier pour mieux se conserver et se bonifier. Entre autres, la lumière, les secousses et les variations de température sont les véritables ennemis du vin.